arcencielbelmont.ch

se rencontrer, se distraire, se cultiver

IMPORTANTE INFORMATION

 INFORMATION IMPORTANTE A TOUS LES MEMBRES ET AMIS DE L’ARC-EN-CIEL

Considérant les recommandations de l’OFSP en matière de coronavirus,

« s’abstenir de rencontres non indispensables pour les personnes de 65 ans et plus »

nous avons décidé de renoncer au repas et à la rencontre du jeudi 26 mars prochain et,

dès aujourd’hui, 12.03.20, à toutes les activités du Club jusqu’à nouvel avis.

Espérons que nous pourrons nous retrouver fin avril.

Avec les meilleures salutations de votre comité.

Soyez attentifs et respectez les consignes de l’OFSP.

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov.html

vous pouvez aussi vous renseigner sur

coronacheck ou coronavirusvaud

Et un information supplémentaire

https://coronavirus.unisante.ch/

CoronaCheck

La stratégie suisse actuelle de réponse à l’épidémie du nouveau coronavirus
Le but actuel est de ralentir la propagation de l’épidémie, de protéger les personnes à risque accru de complications (personnes particulièrement vulnérables) et de permettre aux services de santé de pouvoir gérer les cas sévères.

Pour atteindre ce but, la stratégie qui avait été utilisée jusqu’à présent, par identification de chaque cas et mise en quarantaine de chacun de tous leurs contacts n’est plus efficace. En effet, les symptômes sont souvent légers et ne sont pas reconnus par le patient comme pouvant être le COVID-19. La plupart des cas ne peuvent donc de toute façon pas être identifiés. De plus, le critère d’avoir résidé dans un pays étranger ayant beaucoup de cas (comme par exemple l’Italie) n’est plus utile actuellement car les personnes s’infectent surtout en Suisse. Les ressources doivent donc être consacrées avant tout aux cas sévères et aux personnes vulnérables.
La nouvelle stratégie (depuis le 8 mars) est donc basée sur:

1.     La distanciation sociale permettant de protéger les plus vulnérables.

2.     La prise en charge en priorité des cas sévères et des personnes à risque accru de complications par les services de santé et la protection du personnel de santé et travaillant dans les            établissements médico-sociaux.

3.    Les malades qui ne nécessitent pas de prise en charge médicale ne sont pas toujours testés et restent à domicile volontairement.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.